Cicéron : l’amitié

Publié sur sens.fr

Le choix de Cicéron pour traiter de l’amitié dans un magazine féminin peut paraître bien surprenant. Le philosophe jacques Derrida et les féministes n’ont-il pas souligné l’aspect phallocratique de l’amitié ? Précisément, une approche moderne de l’amitié pour un lectorat féminin ne saurait la cantonner dans les niaiseries pseudo sentimentales qui lui ont été si longtemps servies en prétendant l’en écarter.

Cicéron l’amitié par Youri Fedotoff

Pourtant, c’est une femme, Hannah Arendt qui reprendra et développera des prémices posés par Cicéron en soulignant que l’amitié entre les citoyens est caractérisée par un dialogue et une compréhension mutuelle nécessaire à la société démocratique.

Lire sur sens.fr

Partager sur les réseaux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *