Nicolas Bouvier : L’usage du Monde

Publié sur : sens.fr

Nicolas Bouvier, peu connu de son vivant nous laisse parmi ses œuvres un récit de voyage hors pair. A Genève, le jeune étudiant est doué, imaginatif et ses conférences littéraires sont prisées. Son enfance Helvétique enfermée par la guerre le pousse au voyage.

Présentation de l’Usage du monde : Youri Fedotoff

Au début des années 1950, à l’aube de leur vingt ans, Nicolas Bouvier et son camarade Thierry Vernet, artiste peintre vont parcourir un périple de 17 mois des Balkans jusqu’aux Indes. Ils partent chargés d’un bagage minimum dans une petite voiture d’occasion avec pour tout viatique de quoi vivre chichement trois mois.

Pour commencer à percevoir cet « ailleurs » rêvé, il faut aller à « l’autre » non seulement par loisir mais par nécessité. Cet « autre » est rarement un prince magnanime, un paysan charitable, un « bon sauvage ». On ne vit pas de charité. Seuls des échanges permettent d’ouvrir les portes et d’assurer le viatique.

Lire la suite sur : sens.fr

Partager sur les réseaux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *